Différence entre privilège et gage

Lien vs gage

Les entreprises empruntent fréquemment des fonds pour l'investissement, l'expansion développement et exigences opérationnelles. Pour que les banques et les institutions financières accordent des fonds aux emprunteurs, il faut s'assurer que les fonds empruntés seront remboursés au prêteur. Cette assurance est obtenue lorsque les emprunteurs offrent un actif (en garantie) d'une valeur équivalente ou supérieure au prêteur. Dans le cas où l'emprunteur échoue, le prêteur a alors des moyens de récupérer les pertes. Il y a un certain nombre de sûretés qui sont utilisées par les prêteurs, ce qui comprend l'hypothèque, le privilège, le nantissement et les frais. L'article suivant examine de plus près deux de ces sûretés, privilège et gage, et souligne leurs similitudes et leurs différences.

Lien vs promesse

Les privilèges sont des engagements assez similaires en ce sens qu'ils sont tous les deux des options d'intérêt de sécurité utilisées dans le même but; c'est-à-dire s'assurer que les fonds sont remboursés, que les obligations sont respectées et que les services sont rendus. Un privilège peut être formé par accord entre les deux parties, ou peut être imposé par la loi. Un engagement, d'autre part, ne peut être créé que par contrat. L'autre différence majeure entre les deux est qu'un privilège est le droit de détenir les actifs / biens, mais le prêteur n'a pas le droit de vendre les actifs, sauf si indiqué dans le contrat. En ce qui concerne un nantissement, le prêteur conserve le titre de l'actif jusqu'à ce que l'obligation soit respectée; et en cas de défaut, le prêteur a le droit de vendre les actifs et de récupérer les pertes. En outre, les engagements sont faits sur les actifs qui peuvent être livrés physiquement, alors que les privilèges peuvent être sur la propriété ou les actifs.

Sommaire:

Différence entre privilège et gage

• Les privilèges sont des gages très similaires en ce sens qu'ils sont tous les deux des options d'intérêt de sécurité utilisées aux mêmes fins; c'est-à-dire s'assurer que les fonds sont remboursés, que les obligations sont respectées et que les services sont rendus.

• Dans un privilège, le prêteur ne peut détenir les biens / avoirs / biens que lorsque les paiements sont effectués, et n'ont pas le droit de vendre de tels biens sauf si explicitement indiqué dans le contrat de privilège.

• Dans le cas d'un nantissement, les biens devront être livrés par le garant (emprunteur) au créancier gagiste (prêteur). Le créancier gagiste aura le titre légal de l'actif et a le droit de vendre l'actif dans le cas où l'emprunteur est incapable de remplir ses obligations.